Les derniers livres publiés

Le livre du mois

Paris, 1927 – Alors que le Paris des Années Folles oublie peu à peu le traumatisme de la Grande Guerre dans les dancings et les bars de Montparnasse, l’écrivain Pierre Benoit (1886 - 1962), sous son pseudonyme d’« inspecteur-suppléant Ferdinand Fraisse », est de retour afin de mener une nouvelle enquête aux côtés du commissaire Théophile-Stanislas Fortalembert, lui-même secondé par une enquêtrice inattendue.


Ces trois enquêteurs vont s'intéresser au meurtre apparemment banal d'un ancien malfrat mais, dans la capitale aussi bien qu’aux colonies, leurs investigations vont faire ressurgir des événements du passé sur lesquels certains semblent décidés à prendre leur revanche.

Le prix AlterPublishing 2018 : Le Chouan des villes, illustrations par Romée de Saint Céran

Cet ouvrage n’est pas un guide vestimentaire, même si certains conseils y sont ici ou là dispensés. Cet ouvrage n’est pas une histoire de la mode et des styles, même si certaines remarques touchent à l’évolution des usages. Cet ouvrage n’est pas non plus un essai, même si une réflexion s’y déploie. Cet ouvrage n’est pas davantage un pamphlet, même si les partis pris y sont assez nombreux et que la véhémence du ton n’en est pas absente.


Cet ouvrage n’est pas celui d’un érudit mais d’un amateur, au sens premier du terme. Les chroniques qui le composent ont été écrites au gré de l’inspiration et des humeurs. On peut les lire dans l’ordre où elles ont été a posteriori regroupées - suivre, en quelque sorte, l’itinéraire recommandé ; on peut aussi bien sauter de l’une à l’autre, selon sa fantaisie et sa curiosité, et composer ainsi son propre chemin de lecture.


Cet ouvrage traite de l’élégance vestimentaire masculine, mais pas seulement d’elle. L’élégance y est présentée comme une façon d’être au monde et en société. L’auteur, qui s’est symboliquement autodésigné « Chouan », voit en l’élégance une forme possible de résistance à un environnement hostile, ennemi de la beauté. Résistance individuelle d’abord, mais qu’il ne désespère pas de voir s’étendre à la collectivité. Résistance à la portée de tous pourvu qu’on ait un minimum de goût et qu’on accepte d’apprendre.

La collection "Le Nouveau Commerce"