la version ebook sur


Dans la chambre de méditation
de Pierre KLOSSOWSKI

Dans la chambre de méditation
de
ISBN : 979-10-265-0025-4

Dans la chambre de méditation est un texte onirique et poétique, reflet de l’échange entre un jeune page et Frère Damiens, émaillé de dialogues et de descriptions imprégnés d’une écriture riche et voluptueuse.


Dans la chambre de méditation, texte de Pierre Klossowski est précédé de  Correspondance, suite de lettres entre Rainer Maria Rilke et Lou Andreas-Salomé, préfacé et traduit par Pierre Klossowski.

Télécharger un extrait 

Pierre KLOSSOWSKI

Dans la chambre de méditation

Pierre Klossowski, né le 9 août 1905, est décédé le 12 août 2001. Frère aîné du peintre Balthus, son père, Erich Klossowski, est peintre et historien de l'art et sa mère, Baladine Klossowska, une élève de Pierre Bonnard.


Rainer Maria Rilke, qui devient l'amant de sa mère, puis la fréquentation d'André Gide, sont déterminants dans son évolution. À partir de 1935, après avoir fréquenté la Société psychanalytique de Paris, il rencontre Georges Bataille avec lequel il se lie d'une amitié fidèle, puis André Breton, Maurice Heine et le peintre André Masson.


Durant l'Occupation allemande, Pierre Klossowski entreprend des études de scolastique et de théologie. À la Libération, il collabore à la revue œcuménique Dieu vivant. Mais, revenu à la vie laïque, il se marie en 1947, et publie un ouvrage retentissant, Sade mon prochain. En 1950, son premier roman, La Vocation suspendue, est une des transpositions des vicissitudes de sa crise religieuse. Mais le plus important de son œuvre romanesque est contenu, d'une part, dans la trilogie des Lois de l'hospitalité, et d'autre part, dans Le Baphomet, (1965 - prix des Critiques).


En outre, au cinéma, Klossowski apparait comme interprète dans le film de Robert Bresson, Au hasard Balthazar (1966), ainsi que dans celui de Pierre Zucca, Roberte (1978) qui s'inspire de sa trilogie. Il collabore également à la conception de deux films de Raul Ruiz, La Vocation suspendue (1978) et L'Hypothèse du tableau volé (1979). À partir des années 1980, il se consacre presque exclusivement au dessin.


Ses prix littéraires :  1965        Prix des Critiques 1981        Grand Prix National des lettres


Le site de l'auteur :  www.pierre-klossowski.fr